Les plantes médicinales de la Nouvelle Calédonie

Le Niaouli

                                                   

L'huile essentielle de Niaouli de Nouvelle Calédonie (Melaleuca quinquenervia ) est obtenue par distillation de ses feuilles. Cette huile essentielle contient du goménol, ainsi baptisée d'après la localité nord-calédonienne de Gomen.

L'huile essentielle de Niaouli est employée localement en friction sur les courbatures d'origine grippale ou pour dégager les sinus; en inhalation. Pour désinfecter une pièce. 

L'huile essentielle de Niaouli est également antiseptique

Les Niaoulis, du nom grec: Melaleuca = (blanc noir), sont des petits arbres au tronc blanchâtre qui peuplent les collines Néo-calédoniennes souvent noircies par les feux de brousse. Le feuillage de ces Myrtacées est léger et persistant. La floraison en épis blancs se fait en mai juin et laisse une odeur chaude et âcre.

Depuis plus d'un siècle le Niaouli est une aide en complément alimentaire et dans la médecine traditionnelle.

 

L’hibiscus

 

                                                                      

L'Hibiscus est un des arbustes ornementaux les plus populaires des pays tropicaux

L'Hibiscus est originaire d'Asie et il est depuis très longtemps cultivé comme plante médicinale et symbolique. De très nombreuse variétés ont été mises au point, dans ces buts, à partir de l'Hibiscus-Rose de Chine.

En usage alimentaire l'Hibiscus soulage les gorges irritées et les jambes lourdes.

 

Le Santal

 

    

 Le santal de Nouvelle Calédonie est autochtone et pousse particulièrement sur la partie sud de la grande terre, à l'île des Pins et dans les îles Loyauté.

C'est le cœur du bois et surtout le bois des racines qui contiennent l'essence aromatique. Il est d'une qualité particulièrement bonne et a fait l'objet au siècle dernier , d'un commerce très actif. Les santaliers venaient jusque dans les eaux néo-calédoniennes récolter ce bois précieux qu'ils allaient revendre dans le monde.

Le santal est antiseptique et aurait des vertus aphrodisiaques.

 

L’Aloe Vera

 

                                       

Utilisé intensivement pendant des siècles dans de nombreuses civilisations, l'ALOE VERA devrait sa popularité à ses vertus multiples.

Les Égyptiens, les Grecs, les Romains, les Arabes, les Indiens, les Chinois, les Nord- Africains... connaissaient son efficacité et s'en servaient tant en médecine qu'en cosmétologie .

Sur les conseils d'Aristote, Alexandre le Grand partit à la conquête de l'île de Socroto pour obtenir une quantité suffisante d'ALOES pour soigner les blessures de ses soldats .

L'extrait d'Aloes est un agent de nettoyage naturel. Pénètre les tissus très rapidement .Anesthésie les tissus avec lesquels il entre en contact, avec une action en profondeur; L'Aloe vera  est bactéricide, virulicide et fongicide. Réduit le saignement. Diminue la fièvre et l'élévation de température localisée. Anti-inflammatoire puissant, calme les brûlures cutanées, l'acidité de l'estomac, arrête les démangeaisons. Il est nutritif, tonique, purgatif, stimule le métabolisme, favorise le processus de cicatrisation, et la prolifération cellulaire. Absolument inoffensif. Aucune toxicologie. Protection du PH

 

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire