Je te parle...

Si je te parle à toi mon ami, c’est parce que tu peux rester là à simplement écouter, sans chercher à comprendre. Parce que tout n’a pas forcément une explication logique, ou illogique. Tu peux écouter les questions que je me pose sur la vie, le monde, la raison, la bêtise…parce que notre esprit est complexe, et que la vie est simple…parce que nous prenons un malin plaisir à chercher des « pourquoi » et des « comment » là où il n’y a que des «  c’est ainsi ».
Parfois il faut oublier d’essayer de comprendre et simplement accepter que ce qui se passe autour de nous, doit se passer.
Si nous sommes à l’écoute de nous mêmes et du monde, la révolte peut disparaître au profit d’une action plus probante.
Oui il y a beaucoup d’injustice, de raisons d’être choqués, il y a la nature humaine qui n’est pas la meilleure qui soit. Il y a autour de nous une autre nature, la nature du monde. Dans la nature, le fort l’emporte toujours sur le faible et l’intelligence sur la bêtise. Dans le règne animal la force est dominatrice, mais l’adaptation est salvatrice. Les grands animaux ont disparu, ou continuent de disparaître, …les petits organismes et les insectes qui savent se dissimuler survivent.
La plante qui demande trop à la Nature finit par mourir, la mousse ou les plantes à petites feuilles, peu gourmandes en lumière ou en eau, survivent. Plus l’être vivant a besoin d’énergie pour se maintenir en vie, et plus il doit lutter pour exister. Plus il lutte et plus il dépense de l’énergie, et plus il est vulnérable….
 Voilà où nous en sommes.
La nature nous explique la vie et comment la faire perdurer.
Aujourd’hui bien des combats sont inutiles et improductifs car trop exposés et trop demandeurs en énergie. Les prédateurs du monde l’ont compris et assimilé, et ils pratiquent leur art en silence, à l’écart de la Société civile. Ce qui est mis en évidence aujourd’hui, ce que nous pouvons voir c’est ce qu’on nous « donne à voir ». Et si on nous laisse voir c’est qu’on ne peut plus rien y changer, d’où l’inutilité des actions de lutte.
Si nous réfléchissons bien ce n’est pas dans la lumière des scandales qu’il faut se révolter. Car la révolte a déjà été prise en compte dans le processus et elle a été résorbée à l’avance. C’est dans l’obscurité  des salons privés que tout se joue, se construit et se décide.
Sachons le, les gesticulations du peuple amusent les instigateurs des changements.
Alors ils agitent quelques pantins sous nos yeux, ils nous fournissent des causes, attisent des haines,…mettent des objets ou sujets de défoulement à notre portée, afin de lâcher un peu la  pression, et la maintenir toujours juste à la limite de l’explosion, pour nous laisser l’illusion d’une forme de maîtrise utile des conflits…
Mais tout est savamment maitrisé, même l’alternative répressive est prévue au cas où il y aurait un imprévu.
Tout autour de nous se passe comme dans la Nature. Et c’est d’elle dont nous devrions nous inspirer pour revenir à égalité dans la guerre qui nous est faite. Il faut devenir invisibles et imprévisibles…il nous faut apprendre à maîtriser nos pulsions émotionnelles, et chercher comment s’adapter à une autre forme de résistance… ceux qui auront compris ça auront une chance de perturber les plans de destruction qui visent notre humanité. Car n’en doutez pas c’est bien de cela dont il est question.
Voilà mon ami ce que j’ai sur le coeur et qui me trotte dans la tête …
27/11/2017

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire