Denver

 

De Colorado Springs à Denver, il y a 60 miles, soit une heure de route. Le Colorado est un très bel état et les américains le savent.

Je les ai trouvés moins avenants, à Denver. Peut -être aussi à cause du temps, il a fait mauvais temps un jour sur deux à Denver.


Mercredi soir, j'ai donc commencé ma visite à Denver par la recherche du Motel que j'avais repéré sur Internet. Denver, Mile High City, se trouve à 1600 Mètres d'altitude soit 1 mile exactement, et donc la ville tire parti de cette situation, à des fins touristiques. Elle a ses spécialités locales qui portent le nom me «Mile High spécials».
C'est une mégapole traversée par des Highways très fréquentés, la circulation y a été pour moi aussi pénible qu'à Los Angelès. Il y a sur la ville une petite brume permanente due à l'altitude et sûrement à la saison, mais cette brume porte les traces de la pollution des usines et de la circulation.
Il n'est pas facile de s'y déplacer sans véhicule. Il y a bien un métro, qui couvre la desserte de la ville, mais pas là où j'étais. J'ai d'abord cherché mon chemin jusqu'au motel, et lasse de cette circulation infernale, j'ai préféré m'arrêter à Brighton, dans un Comfort Inn, plus cher mais au calme.

Le Lendemain, j'ai tranquillement poursuivi ma recherche et trouvé mon motel : une horreur ! Loin de la ville, à environs 20 miles, situé dans une «zone» apparemment très fréquentée et surveillée par la police : car des «skin heads» se promènent dans le coin à la nuit tombée. Un endroit où l'on hésite à sortir de la chambre car il n'y a autour que des grands docks et le highway. J'y suis restée une nuit, histoire de faire une autre recherche sur internet, et trouver un endroit plus près du centre ville ou dans une zone d'habitations particulières, pour me promener le soir.

J'en ai trouvé sur Federal Boulevard, qui correspondait plus à mes exigences, j'y suis allée vendredi en fin de matinée, et j'y suis restée jusqu'à lundi. J'ai pu me balader dans les rues le soir car le quartier est très calme.

Enfin correctement logée, j'ai décidé de visiter la ville. Je suis allée à Downtown, et j'ai parcouru l'allée piétonne qui traverse le quartier. Il était environ trois heures de l'après midi, et l'endroit était peu animé, j'ai fait une promenade de deux heures, j'ai pris un café au Starbucks. Il faisait froid, je suis donc vite rentrée au Motel. Idem Samedi,  la ville était alors pratiquement déserte l'après-midi, ce qui m'a permis de prendre des photos.

Les styles se mélangent aussi facilement dans cette ville, on trouve une église gothique en plein milieu d'immenses buildings étincelants. Et des hôtels de luxe en face d'un hôtel trois étoiles.
Par contre Comme partout la Wells & Fargo a créé un style bien à elle, les buildings sont magnifiques et renvoient la lumière, de grandes structures en verre et avec certains éléments de formes arrondies.
Le musée a une architecture originale avec une de ses ailes qui se projette comme une excroissance, un style volontairement avant-gardiste. A voir, je n'ai pas eu le temps de le visiter car tout ferme à cinq heures à Denver, et j'avais d'autres endroits à voir dans la journée.

Le soir j'ai appelé un taxi, pas question de rouler la nuit dans Denver car je n'aurai jamais pu retrouver ma route pour rentrer.
"Lodo" est le quartier des divertissements, les restaurants, les clubs, tout se trouve sur quelques blocs, et on a l'embarras du choix. Les établissements attirent le promeneur, et Denver by night est très animé. Les gens sont au bureau ou chez eux le jour, mais on les trouve sur les trottoirs de Lodo le soir ! Tous les restaurants ont pratiquement leurs groupes musicaux. Les restaurants affichent souvent complets, et les clients attendent sur des banquettes, en s'alcoolisant pas mal, à la bière.
Il y quelques célibataires au milieu des tous ces groupes de fêtards. Mais la plupart des gens sortent en groupes, familles ou amis et beaucoup de couples.
J'ai choisi un restaurant : le Sullivan's, qui semblait avoir de la place, et avec un impressionnant « turn over » de clients, de grands écrans diffusaiet les émissions sportives d'un côté, de l'autre côté, un autre écran diffusait des publicités, et dans un coin, un pianiste, un guitariste et un trombone qui jouait des morceaux de jazz, reggae, orientale, espagnole... C'est comme ça aux USA, il en faut pour tous les goûts ! Quand le groupe de musiciens entamait un morceau, le volume des autres média était baissé, mais les images continuaient à s'afficher. Ce qui donnait de temps en temps un «Wouaahh!» tonitruand à l'occasion d'un exploit sportif en plein milieu d'un morceau de musique traditionnelle espagnole, par exemple!
Je n'ai pas osé aller dans un club après dîner, je n'aime pas sortir seule dans ces endroits. Et j'ai constaté que les gens buvaient pas mal, hommes comme femmes. Je suis donc rentrée sagement au motel, après avoir bien mangé et surtout après avoir discuté un peu avec ces musiciens, trois jeunes gars très sympathiques et gentils, et j'ai apprécié la musique, dont un excellent morceau de musique tzigane à la guitare sèche.

Dimanche, la ville est tout aussi morte que le samedi. J'ai donc opté pour une balade vers Boulder, cette petite ville est recommandée dans mon guide. En fait je ne me suis pas arrêtée à Boulder: trop commerciale, trop « Fast Food ». Mais ce qui est très intéressant sur le chemin, c'est de voir tous ces cyclistes ! Boulder est la destination favorite dominicale des amoureux de la petite reine.

Les hommes, femmes et enfants, tous sont sur leur vélo, cela m'a fait penser à Nouméa, vers la promenade du Mont Dore le dimanche. La route est vallonnée et sinueuse vers Bouder.
Le paysage est agréable à regarder et reposant après Denver.

Je suis allée en direction des parcs nationaux car j'avais une furieuse envie de marcher. La route 36 est absolument magnifique. Tout d'abord le paysage est verdoyant et vallonné, puis la route monte dans la montagne, et là les Rocheuses méritent bien leur nom, des grands rocs, aux formes impressionnantes, plantés de grands sapins, avec des plaques de neige ça et là. On accède à de splendides points de vue sur les pics environnants. Tout cela sous le soleil, avec un ciel d'un bleu profond. Et tout le long du chemin, les américains en week end, avec les VTT, avec leurs canoës, leur attirail de pêche, ou tout simplement à pied, avec le toutou en laisse.

Et chemin faisant, je me suis retrouvée vers Allen Park, sous la neige, de magnifiques chalets, un peu comme vers Colorado Springs, mais en plus rustique. En fait Allen Park est un village d'été, tous les commerces y sont fermés hors saison. Il y faisait trop froid pour marcher longtemps. Surtout après la chute de neige de la nuit de vendredi à samedi. Mais j'ai découvert dans cet endroit , au détour d'un virage dans ce petit village de montagne, un restaurant très surprenant, il s'appelle le « Fawn Brook Inn » et mine de rien c'est un cinq étoiles!

De l'extérieur, c'est un petit chalet typiquement américain avec son drapeau national, et son petit jardin où les oiseaux s'invitent volontiers. Mais quand on pénètre à l'intérieur, c'est un endroit très chaud et intime, tout de bois, avec son canapé devant un feu de cheminée. Intérieur cossu décoré de façon très délicate et raffinée. De magnifiques décorations florales, et la cuisine y est aussi raffinée. J'y ai dégusté une excellente soupe Goulash, suivie d'une salade printanière avec une vraie vinaigrette, et une tarte aux fraises faite maison, tout cela arrosé d'un verre de sangria aux fraises. Les hôtesses sont deux dames, la mère et la fille, qui vous reçoivent de façon très chaleureuse et courtoise. J'y ai passé un moment merveilleux, hors du temps. Je vous recommande fortement cet endroit, il est magique. Et très romantique.
Au retour, je me suis arrêtée au bord de la rivière qui longe la forêt, et qui fait partie du parc, j'ai suivi un petit sentier et ai marché ainsi pendant une heure, dans l'odeur fraîche des pins, le murmure des eaux, et les chants des oiseaux. Et là encore mon âme s'est ressourcée, je me suis une fois encore retrouvée dans un moment de bonheur parfait.

Je suis repartie en direction de Denver, comblée par ma promenade dominicale.

Et j'ai été bien inspirée de faire cette promenade Dimanche, car lundi matin je me suis réveillée sous la neige. Tout était tout blanc dehors et il a continué de neiger jusqu'à deux heures de l'après midi, et il y avait du vent. Je suis donc restée dans ma chambre et j'ai travaillé sur internet et classé mes photos, et j'ai dormi. Quand le temps s'est levé, je suis sortie marcher dans les rues environnantes pour prendre des photos. Et pour bouger un peu. Je suis restée deux heures dehors, puis je suis rentrée. La journée s'est terminée tranquillement. J'ai préparé mes affaires pour le départ le lendemain.

Mardi, en voiture ! Direction Arches National Park, dans le désert du Moab.

 

 
 
 

Après Denver

 

En partant de Denver, j'ai suivi mon intuition, comme d'habitude et je me suis volontairement égarée dans ce que l'on appelle les «Outlook montains », c'est en fait un accès à des lotissements dans les montagnes autour de Denver, et d'où l'on peut admirer des paysages fantastiques et de grandes et magnifiques demeures hors du temps.

J'ai pris le temps de visiter l'une d'entre elles où sont organisés de somptueux mariages, sur le Mt Vernon. L'intérieur est intéressant, les pièces sont nombreuses et dépassent rarement les 12m² , mais il s'en dégage un charme vieillot et chargé d'histoire. Après cela j'ai trouvé sur ma route un parc où randonner, idéal pour mon envie de gambader. C'est le Windy Saddle Park, Le sentier est magnifique et serpente entre les grands sapins, et une forte odeur de résineux chatouille agréablement les narines. En cette saison, le sentier est enneigé, et il faut s'attendre à ce que quelques flocons viennent saluer votre témérité ou que quelques gouttes de neige fondue tombent sur votre tête, sous les grands arbres, et à patauger un peu dans la boue ! Mais cette marche est revigorante, et les paysages sont à tomber par terre.

Ensuite j'ai repris ma route, tout en croisant, précédant ou suivant les nombreux cyclistes qui s'adonnent à leur sport favori, ou simplement se promènent sous le beau soleil de midi. Ce détour m'a en fait ramené vers ce joli bout de route 36 qui s'en va vers Boulder.

J'ai repris mon chemin en sens inverse et suis retournée sur mon Highway, direction l'Utah.

 

 

 

Sur le chemin

 

Sur la route vers l'Utah, je me suis arrêtée dans une petite ville qui m'a fait penser à ces trous perdus que l'on vois parfois dans les films, avec la rue principale où est regroupé tout ce qui vit. Cette petite ville, appelée Idaho Town, m'a attirée parce que j'avais envie de déguster un bon repas dans un restaurant plutôt traditionnel. J'ai repéré une belle et grande enseigne : Buffalo Restaurant, soit-disant le meilleur de la ville! Pourquoi pas ? Alors si vous passez dans ce coin, un petit conseil : visitez ce restaurant, il vaut le déplacement, mais pour le décor seulement! Prenez juste un café, ainsi vous aurez eu le plaisir d'admirer le côté typiquement westernien du coin, mais allez donc manger ailleurs! Ensuite je suis allée me balader dans ce décor de cinéma, et j'ai rencontré deux charmantes personnes qui tiennent une boutique de minéraux, elles ont vraiment un très beau choix de pierres de différents pays, et leur boutique est accueillante. La Dame avec qui j'ai longuement discuté s'appelle Marjorie, elle a vécu quelques années en France, puis au Brésil et elle est revenue s'installer dans cette petite ville. Elle tient cette boutique avec sa fille.

 
  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire