Etre vrai

 Je ne sais pas si c'est mon rôle de dire ce que j'ai à dire, Mais je vais quand même essayer de faire sortir toutes ces choses qui se bousculent dans ma tête. Je suis une forcenés du bon sens. Je réfléchis beaucoup et je tiens compte du fait que l'humanité est foncièrement imparfaite, que je suis foncièrement imparfaite.
Il n'est pas nécessaire de bouleverser le monde, de prier des divinités de circonstance de suivre des gourous de tout poil,  car si si la spiritualité est une nécessité, car elle fait partie de nous. Elle fera surface quand nous serons prêt,  elle ensemencera ce qu'elle pourra, elle nous guidera mais elle ne résoudra pas tous nos problèmes.
Si chacun d'entre nous faisait simplement preuve d'un peu de bon sens en toutes circonstances, alors bien des choses seraient différentes. Ce qui guide aujourd'hui la plupart la plupart des personnes, c'est plus la recherche d'une forme de bonheur que de volontairement détruire le monde. Il est vrai que c'est cette forme de bonheur qui est différente pour chacun d'entre nous qui va déterminer nos choix et nos actes .  
 Si l'on ajoute à tout cela un grand manque d'informations, de connaissances, de conscience, alors on obtient une société qui n'est guidée par rien d'autre que quelques farfelus qui n'ont comme seule loi de satisfaire leurs propres exigences. La plupart des gens reste à la surface des choses. Et donc ne réalise pas à quel point leurs actes peuvent avoir de graves conséquences.
Je crois qu'il est inutile de vouloir absolument changer les gens, leur imposer une forme de spiritualité qu'ils ne comprennent pas. Ouvrir les consciences de force n'est pas la solution.

Je doute que moraliser à tout-va, vouloir choquer par des images difficiles, toujours vouloir émettre des jugements, et passer son temps à de vaines critiques, soit non seulement productif mais surtout permettre de résoudre les problèmes.
Comment corriger cela ? Par l'éducation des enfants bien sûr. Il faut se dire que pour la plupart des adultes il est peut-être trop tard, mais l'enfant parvient parfois à toucher le coeur de l'adulte réticent.

Qui a raison et qui se trompe cela personne ne le sait. Le résultat de l'humanité n'est pas très  concluant. Pourtant de grandes choses ont été réalisés depuis l'apparition de l'Homme et nous ne pouvons pas dire que nous n'avons rien fait. Donc nous sommes capable du meilleur. Nous devons nous faire confiance. La prise de conscience est très lente donc prendra du temps. Se battre comme des affamés de justice sociale n'apportera rien. Je crois qu'il est temps pour beaucoup de se poser, de faire le point, et d'essayer d'améliorer le monde autour de nous et j'ai une idée qui n'est pas nouvelle : et si chacun d'entre nous essayait simplement d'être lui-même, de vivre sa propre réalité, de la montrer aux autres, et d'en assumer les conséquences, peut-être de masques tomberaient, peut-être que les codes sociaux changeraient, peut-être que la simplicité reviendrait et donc les gens s'écouteraient.

Nous devrions nous contenter de nos vies, de nos destins. Nous ne devrions pas chercher à savoir   comment se déroule la vie des autres. Nous sommes tellement différents, nous sommes uniques. Donc il ne nous est pas possible d interpréter les signes des autres. Et pour la même raison, il est impensable que nous puissions avoir quelque avis sur la façon de vivre, de penser, d'agir de tout ce qui n est pas nous mêmes.

Ce serait tellement plus facile si nous sortions des conventions, pour simplement essayer chacun de vivre du mieux que l'on peut.


07/03/2015
 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire